AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Éducation

Qu'est-ce qu'un geste philosophique ?

Stéphanie PÉRAUD-PUIGSÉGUR

dateDate : 01/03/2023 heure Début : 16h -> Fin : 18h  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://u-bordeaux-fr.zoom.us/j/6218576886?pwd=Qnh0Z3lpaURlb0U0Z013eXJLYWhYZz09 28/11/2022 — ID de réunion : 621 857 6886 — Code secret : 8RW98A

lieu Adresse : INSPE de l'académie de Bordeaux. Site de Mérignac, 160 avenue de Verdun 33705 Mérignac

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec l'UMR 4574 « Sciences, Philosophie, Humanités » (SPH), Universités de Bordeaux et Bordeaux-Montaigne.


Il est courant d’évoquer le geste platonicien, cartésien, hégélien, etc. Mais qu’entendre réellement par-là et que recouvre la métaphore du geste en philosophie ? Nous prendrons au sérieux l’hypothèse selon laquelle il est possible de lire la philosophie comme un ensemble de gestes théoriques que font les philosophes et qui les font philosophes. Ces gestes ont diverses dimensions épistémiques, éthiques, politiques, esthétiques. Ils se succèdent, se répondent, se confrontent, se nourrissent les uns les autres, dans une sorte de chorégraphie sans cesse renouvelée. Celle-ci s’enrichit au fil du temps des dialogues croisés entre philosophes et de l’arrivée de nouveaux venus dans le jeu philosophique, mais aussi des frottements des gestes philosophiques avec d’autres gestes, scientifiques, artistiques, politiques. L’enjeu de cette première année de séminaire est de travailler cette notion métaphorique pour en faire un concept et un outil d’étude de la philosophie comme activité vivante, incarnée et inventive, comme pensée « en mouvement ». À travers l’analyse du geste, c’est donc l’acte philosophique en tant que tel qui sera étudié, dans une perspective pragmatique : Que fait la philosophie ? Que fait-elle aux lecteurs, scripteurs, auditeurs, praticiens multiples de la philosophie que nous sommes ? À quelles conditions cette expérience de la philosophie peut-elle transformer notre rapport à nous-mêmes, à autrui, au commun, au savoir et au pouvoir ? Comment ces gestes peuvent-ils se pérenniser, s’apprendre, se réinventer au fil du temps ? Les différentes étapes du séminaire visent à articuler des considérations théoriques (sur les notions de geste philosophique, de stylistique philosophique, de personnage conceptuel, d’écriture et de poétique philosophiques, d’apprentissage ou d’exercice philosophiques), des lectures de textes philosophiques précis et l’analyse de pratiques philosophiques contextualisées, à même d’illustrer précisément le propos.
Séances avec intervenants :
– Mercredi 1er février : Stéphanie Péraud-Puigségur, CIPh, Bordeaux : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (I)

– Mercredi 1er mars : Stéphanie Péraud-Puigségur : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (II)

– Mercredi 5 avril : Frédéric Cossutta est philosophe, ancien directeur de programme au CIPh, membre fondateur du GRADPHI (Groupe de recherche sur l'analyse du discours philosophique) et directeur des collections « Le discours philosophique » et « philosophie et langage » chez Lambert-Lucas : La pensée en acte. Analyse de sa mise en discours
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/frederic-cossutta

– Mercredi 10 mai : Alain L'homme est professeur honoraire de philosophie, chercheur rattaché à l'UMR « Savoirs Textes Langages » de l'Université de Lille, membre du GRADPHI, ancien directeur de programme au CIPh : Rhétorique et schématisme : le cas Derrida
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/alain-lhomme

– Mercredi 7 juin : Stéphanie Péraud-Puigségur : Le geste philosophique : vers une stylistique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

Qu'est-ce qu'un geste philosophique ?

Stéphanie PÉRAUD-PUIGSÉGUR

dateDate : 05/04/2023 heure Début : 16h -> Fin : 18h  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://u-bordeaux-fr.zoom.us/j/6218576886?pwd=Qnh0Z3lpaURlb0U0Z013eXJLYWhYZz09 28/11/2022 — ID de réunion : 621 857 6886 — Code secret : 8RW98A

lieu Adresse : Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec l'UMR 4574 « Sciences, Philosophie, Humanités » (SPH), Universités de Bordeaux et Bordeaux-Montaigne.


Il est courant d’évoquer le geste platonicien, cartésien, hégélien, etc. Mais qu’entendre réellement par-là et que recouvre la métaphore du geste en philosophie ? Nous prendrons au sérieux l’hypothèse selon laquelle il est possible de lire la philosophie comme un ensemble de gestes théoriques que font les philosophes et qui les font philosophes. Ces gestes ont diverses dimensions épistémiques, éthiques, politiques, esthétiques. Ils se succèdent, se répondent, se confrontent, se nourrissent les uns les autres, dans une sorte de chorégraphie sans cesse renouvelée. Celle-ci s’enrichit au fil du temps des dialogues croisés entre philosophes et de l’arrivée de nouveaux venus dans le jeu philosophique, mais aussi des frottements des gestes philosophiques avec d’autres gestes, scientifiques, artistiques, politiques. L’enjeu de cette première année de séminaire est de travailler cette notion métaphorique pour en faire un concept et un outil d’étude de la philosophie comme activité vivante, incarnée et inventive, comme pensée « en mouvement ». À travers l’analyse du geste, c’est donc l’acte philosophique en tant que tel qui sera étudié, dans une perspective pragmatique : Que fait la philosophie ? Que fait-elle aux lecteurs, scripteurs, auditeurs, praticiens multiples de la philosophie que nous sommes ? À quelles conditions cette expérience de la philosophie peut-elle transformer notre rapport à nous-mêmes, à autrui, au commun, au savoir et au pouvoir ? Comment ces gestes peuvent-ils se pérenniser, s’apprendre, se réinventer au fil du temps ? Les différentes étapes du séminaire visent à articuler des considérations théoriques (sur les notions de geste philosophique, de stylistique philosophique, de personnage conceptuel, d’écriture et de poétique philosophiques, d’apprentissage ou d’exercice philosophiques), des lectures de textes philosophiques précis et l’analyse de pratiques philosophiques contextualisées, à même d’illustrer précisément le propos.
Séances avec intervenants :
– Mercredi 1er février : Stéphanie Péraud-Puigségur, CIPh, Bordeaux : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (I)

– Mercredi 1er mars : Stéphanie Péraud-Puigségur : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (II)

– Mercredi 5 avril : Frédéric Cossutta est philosophe, ancien directeur de programme au CIPh, membre fondateur du GRADPHI (Groupe de recherche sur l'analyse du discours philosophique) et directeur des collections « Le discours philosophique » et « philosophie et langage » chez Lambert-Lucas : La pensée en acte. Analyse de sa mise en discours
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/frederic-cossutta

– Mercredi 10 mai : Alain L'homme est professeur honoraire de philosophie, chercheur rattaché à l'UMR « Savoirs Textes Langages » de l'Université de Lille, membre du GRADPHI, ancien directeur de programme au CIPh : Rhétorique et schématisme : le cas Derrida
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/alain-lhomme

– Mercredi 7 juin : Stéphanie Péraud-Puigségur : Le geste philosophique : vers une stylistique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

Qu'est-ce qu'un geste philosophique ?

Stéphanie PÉRAUD-PUIGSÉGUR

dateDate : 03/05/2023 heure Début : 16h -> Fin : 18h  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://u-bordeaux-fr.zoom.us/j/6218576886?pwd=Qnh0Z3lpaURlb0U0Z013eXJLYWhYZz09 28/11/2022 — ID de réunion : 621 857 6886 — Code secret : 8RW98A

lieu Adresse : Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec l'UMR 4574 « Sciences, Philosophie, Humanités » (SPH), Universités de Bordeaux et Bordeaux-Montaigne.


Il est courant d’évoquer le geste platonicien, cartésien, hégélien, etc. Mais qu’entendre réellement par-là et que recouvre la métaphore du geste en philosophie ? Nous prendrons au sérieux l’hypothèse selon laquelle il est possible de lire la philosophie comme un ensemble de gestes théoriques que font les philosophes et qui les font philosophes. Ces gestes ont diverses dimensions épistémiques, éthiques, politiques, esthétiques. Ils se succèdent, se répondent, se confrontent, se nourrissent les uns les autres, dans une sorte de chorégraphie sans cesse renouvelée. Celle-ci s’enrichit au fil du temps des dialogues croisés entre philosophes et de l’arrivée de nouveaux venus dans le jeu philosophique, mais aussi des frottements des gestes philosophiques avec d’autres gestes, scientifiques, artistiques, politiques. L’enjeu de cette première année de séminaire est de travailler cette notion métaphorique pour en faire un concept et un outil d’étude de la philosophie comme activité vivante, incarnée et inventive, comme pensée « en mouvement ». À travers l’analyse du geste, c’est donc l’acte philosophique en tant que tel qui sera étudié, dans une perspective pragmatique : Que fait la philosophie ? Que fait-elle aux lecteurs, scripteurs, auditeurs, praticiens multiples de la philosophie que nous sommes ? À quelles conditions cette expérience de la philosophie peut-elle transformer notre rapport à nous-mêmes, à autrui, au commun, au savoir et au pouvoir ? Comment ces gestes peuvent-ils se pérenniser, s’apprendre, se réinventer au fil du temps ? Les différentes étapes du séminaire visent à articuler des considérations théoriques (sur les notions de geste philosophique, de stylistique philosophique, de personnage conceptuel, d’écriture et de poétique philosophiques, d’apprentissage ou d’exercice philosophiques), des lectures de textes philosophiques précis et l’analyse de pratiques philosophiques contextualisées, à même d’illustrer précisément le propos.
Séances avec intervenants :
– Mercredi 1er février : Stéphanie Péraud-Puigségur, CIPh, Bordeaux : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (I)

– Mercredi 1er mars : Stéphanie Péraud-Puigségur : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (II)

– Mercredi 5 avril : Frédéric Cossutta est philosophe, ancien directeur de programme au CIPh, membre fondateur du GRADPHI (Groupe de recherche sur l'analyse du discours philosophique) et directeur des collections « Le discours philosophique » et « philosophie et langage » chez Lambert-Lucas : La pensée en acte. Analyse de sa mise en discours
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/frederic-cossutta

– Mercredi 10 mai : Alain L'homme est professeur honoraire de philosophie, chercheur rattaché à l'UMR « Savoirs Textes Langages » de l'Université de Lille, membre du GRADPHI, ancien directeur de programme au CIPh : Rhétorique et schématisme : le cas Derrida
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/alain-lhomme

– Mercredi 7 juin : Stéphanie Péraud-Puigségur : Le geste philosophique : vers une stylistique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Éducation

Qu'est-ce qu'un geste philosophique ?

Stéphanie PÉRAUD-PUIGSÉGUR

dateDate : 07/06/2023 heure Début : 16h -> Fin : 18h  Hybride

nota beneCopier le lien dans votre navigateur : https://u-bordeaux-fr.zoom.us/j/6218576886?pwd=Qnh0Z3lpaURlb0U0Z013eXJLYWhYZz09 28/11/2022 — ID de réunion : 621 857 6886 — Code secret : 8RW98A

lieu Adresse : INSPE de l'académie de Bordeaux. Site de Mérignac, 160 avenue de Verdun 33705 Mérignac

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec l'UMR 4574 « Sciences, Philosophie, Humanités » (SPH), Universités de Bordeaux et Bordeaux-Montaigne.


Il est courant d’évoquer le geste platonicien, cartésien, hégélien, etc. Mais qu’entendre réellement par-là et que recouvre la métaphore du geste en philosophie ? Nous prendrons au sérieux l’hypothèse selon laquelle il est possible de lire la philosophie comme un ensemble de gestes théoriques que font les philosophes et qui les font philosophes. Ces gestes ont diverses dimensions épistémiques, éthiques, politiques, esthétiques. Ils se succèdent, se répondent, se confrontent, se nourrissent les uns les autres, dans une sorte de chorégraphie sans cesse renouvelée. Celle-ci s’enrichit au fil du temps des dialogues croisés entre philosophes et de l’arrivée de nouveaux venus dans le jeu philosophique, mais aussi des frottements des gestes philosophiques avec d’autres gestes, scientifiques, artistiques, politiques. L’enjeu de cette première année de séminaire est de travailler cette notion métaphorique pour en faire un concept et un outil d’étude de la philosophie comme activité vivante, incarnée et inventive, comme pensée « en mouvement ». À travers l’analyse du geste, c’est donc l’acte philosophique en tant que tel qui sera étudié, dans une perspective pragmatique : Que fait la philosophie ? Que fait-elle aux lecteurs, scripteurs, auditeurs, praticiens multiples de la philosophie que nous sommes ? À quelles conditions cette expérience de la philosophie peut-elle transformer notre rapport à nous-mêmes, à autrui, au commun, au savoir et au pouvoir ? Comment ces gestes peuvent-ils se pérenniser, s’apprendre, se réinventer au fil du temps ? Les différentes étapes du séminaire visent à articuler des considérations théoriques (sur les notions de geste philosophique, de stylistique philosophique, de personnage conceptuel, d’écriture et de poétique philosophiques, d’apprentissage ou d’exercice philosophiques), des lectures de textes philosophiques précis et l’analyse de pratiques philosophiques contextualisées, à même d’illustrer précisément le propos.
Séances avec intervenants :
– Mercredi 1er février : Stéphanie Péraud-Puigségur, CIPh, Bordeaux : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (I)

– Mercredi 1er mars : Stéphanie Péraud-Puigségur : Introduction du séminaire, Une approche de la philosophie par les gestes philosophiques (II)

– Mercredi 5 avril : Frédéric Cossutta est philosophe, ancien directeur de programme au CIPh, membre fondateur du GRADPHI (Groupe de recherche sur l'analyse du discours philosophique) et directeur des collections « Le discours philosophique » et « philosophie et langage » chez Lambert-Lucas : La pensée en acte. Analyse de sa mise en discours
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/frederic-cossutta

– Mercredi 10 mai : Alain L'homme est professeur honoraire de philosophie, chercheur rattaché à l'UMR « Savoirs Textes Langages » de l'Université de Lille, membre du GRADPHI, ancien directeur de programme au CIPh : Rhétorique et schématisme : le cas Derrida
Lien associé : https://gradphi.hypotheses.org/alain-lhomme

– Mercredi 7 juin : Stéphanie Péraud-Puigségur : Le geste philosophique : vers une stylistique

>> Partager

    image philosophie