AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

L'état mental du bruit et les nouvelles frontières de la cognition

Cécile MALASPINA

dateDate : 11/11/2021 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Visioconférence

nota benehttps://bit.ly/philonoise

lieu Adresse : Lien à copier dans votre navigateur

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le département de culture digitale (Dr Marc Côté), et le département de français (Professor Patrick ffrench) du King's College London (Royaume Uni).


La rationalité a historiquement été modélisée sur la puissance du calcul (ratio, lat. reor : calculer, compter) alors que l'intelligence artificielle, à son tour, a généralement été mise en correspondance avec des idées reçues sur l'intelligence humaine. Or, si la vitesse, le volume et la variété des formes de traitement de l'information ont souvent servi d'instruments de mesure pour l’intelligence, une chose est facilement oubliée : intelligence et information restent des notions floues. Cette ouverture offre une certaine liberté d’interprétation, mais elle facilite également l'imposition arbitraire d'une conception réductrice de l'intelligence.
Et si nous retournions la question ? Quels sont les aspects qualitatifs de l'intelligence qui sont mis au premier plan, si nous examinons non pas la performance, mais le malfonctionnement de l’intelligence face au bruit ? De quelle nature est la résilience de l’intelligence face au bruit, et comment notre réflexion sur l'apprentissage humain et artificiel changerait-elle si l'on prenait en compte non seulement la difficulté que pose le bruit, mais encore la manière dont humains et machines mobilisent les potentiels générateurs du bruit, entendu au sens large comme source d'incertitude, de variation ou de perturbation ?
Ce séminaire s’intéresse à l’intersection entre philosophie, santé mentale et sciences de l'ingénieur, pour aborder une conceptualisation du bruit propre au contexte de la cognition, capable de mettre en évidence les aspects négligés dans la focalisation traditionnelle sur la puissance quantifiable du traitement de l'information. À cette fin, nous adapterons la célèbre remarque du physiologiste et chirurgien René Leriche : « La santé, c'est la vie vécue dans le silence des organes ». Si la pathologie révèle les fonctions jusqu'ici silencieuses de nos organes, on pourra se demander par analogie ce que révèle la panne de l'intelligence sur ses fonctions silencieuses et celle de ses organes, qu'ils soient humains ou techniques, individuels ou collectifs.
Intervenants :
- Jeudi 14 octobre : John Ratey, MD, Associate Clinical Associate Professor of Psychiatry, Harvard Medical School : The concept of Noise Then and Now
Répondant : Cécile Malaspina, CIPh, Visiting Research Fellow, King's College
London
- Jeudi 11 novembre : Luca Possati, chercheur, Universidade do Porto : The Algorithmic Unconscious
Répondant : Feng Zhu, maître de conférences en jeux et environnements virtuels, Digital Humanities, King's College London.
- Jeudi 9 décembre : Catherine Malabou, professeure en philosophie au Centre for Research in Modern European Philosophy (CRMEP), Université de Kingston (UK) et en littérature comparée à l'University of California Irvine : Oliver Sacks'Musicophilia or How To Stop Brain's Noise
Répondant : Benjamin Dalton, doctorant, département de Français, King's College London.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

L'état mental du bruit et les nouvelles frontières de la cognition

Cécile MALASPINA

dateDate : 09/12/2021 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Visioconférence

nota benehttps://bit.ly/philonoise

lieu Adresse : Lien à copier dans votre navigateur

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le département de culture digitale (Dr Marc Côté), et le département de français (Professor Patrick ffrench) du King's College London (Royaume Uni).


La rationalité a historiquement été modélisée sur la puissance du calcul (ratio, lat. reor : calculer, compter) alors que l'intelligence artificielle, à son tour, a généralement été mise en correspondance avec des idées reçues sur l'intelligence humaine. Or, si la vitesse, le volume et la variété des formes de traitement de l'information ont souvent servi d'instruments de mesure pour l’intelligence, une chose est facilement oubliée : intelligence et information restent des notions floues. Cette ouverture offre une certaine liberté d’interprétation, mais elle facilite également l'imposition arbitraire d'une conception réductrice de l'intelligence.
Et si nous retournions la question ? Quels sont les aspects qualitatifs de l'intelligence qui sont mis au premier plan, si nous examinons non pas la performance, mais le malfonctionnement de l’intelligence face au bruit ? De quelle nature est la résilience de l’intelligence face au bruit, et comment notre réflexion sur l'apprentissage humain et artificiel changerait-elle si l'on prenait en compte non seulement la difficulté que pose le bruit, mais encore la manière dont humains et machines mobilisent les potentiels générateurs du bruit, entendu au sens large comme source d'incertitude, de variation ou de perturbation ?
Ce séminaire s’intéresse à l’intersection entre philosophie, santé mentale et sciences de l'ingénieur, pour aborder une conceptualisation du bruit propre au contexte de la cognition, capable de mettre en évidence les aspects négligés dans la focalisation traditionnelle sur la puissance quantifiable du traitement de l'information. À cette fin, nous adapterons la célèbre remarque du physiologiste et chirurgien René Leriche : « La santé, c'est la vie vécue dans le silence des organes ». Si la pathologie révèle les fonctions jusqu'ici silencieuses de nos organes, on pourra se demander par analogie ce que révèle la panne de l'intelligence sur ses fonctions silencieuses et celle de ses organes, qu'ils soient humains ou techniques, individuels ou collectifs.
Intervenants :
- Jeudi 14 octobre : John Ratey, MD, Associate Clinical Associate Professor of Psychiatry, Harvard Medical School : The concept of Noise Then and Now
Répondant : Cécile Malaspina, CIPh, Visiting Research Fellow, King's College
London
- Jeudi 11 novembre : Luca Possati, chercheur, Universidade do Porto : The Algorithmic Unconscious
Répondant : Feng Zhu, maître de conférences en jeux et environnements virtuels, Digital Humanities, King's College London.
- Jeudi 9 décembre : Catherine Malabou, professeure en philosophie au Centre for Research in Modern European Philosophy (CRMEP), Université de Kingston (UK) et en littérature comparée à l'University of California Irvine : Oliver Sacks'Musicophilia or How To Stop Brain's Noise
Répondant : Benjamin Dalton, doctorant, département de Français, King's College London.

>> Partager

    image philosophie