AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Une atmosphère commune ?

Hugues CHOPLIN

dateDate : 21/04/2022 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Hybride

nota beneLien à copier dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/hugues.choplin2

lieu Adresse : Salle 3.02, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


1. Les contemporains peuvent-ils penser l’atmosphère ? Atmosphère : la consistance subtile de cette dimension – ni être, ni néant – s’avère en effet particulièrement énigmatique, tout comme sa puissance, d’autant plus importante qu’elle est discrète. Cette énigme de l’atmosphère travaille à la fois la phénoménologie des ambiances (depuis Heidegger et Merleau-Ponty jusqu’à H. Schmitz et B. Bégout), la philosophie du mouvement vital (P. Sloterdijk, Deleuze-Guattari) et la pensée pragmatique des situations d’action (Dewey). C’est elle qu’affrontent également, sur le plan des pratiques, aussi bien un certain art des atmosphères – en architecture et en peinture (les impressionnistes) – que l’élaboration, par les (géo)ingénieurs et le capitalisme contemporains, de dispositifs spécifiques d’atmosphérisation.

2. À la fois reconnaître et problématiser la singularité de ce « tournant atmosphérique » contemporain : tel est l’objectif de ce séminaire. Nous questionnerons ce tournant – porteur de perspectives hétérogènes – depuis l’exigence écologique d’établir aujourd’hui un commun déjouant le primat aussi bien de l’humain (anthropocentrisme) que de la vie (biocentrisme). Telle qu’elle est méditée par les contemporains (bien au-delà, naturellement, de son acception chimique), l’atmosphère peut-elle être adéquate à cette exigence du commun, tout à fait irréductible au paradigme dit des « communs » ? Si, ni environnement, ni milieu, l’atmosphère engage un entre nous soustrait à l’ambiance de type phénoménologique – malgré tout humano-centrée –, peut-elle pour autant instituer du commun qui ne soit pas subordonné à une puissance vitale ? Est-il donc possible aujourd’hui de penser une atmosphère commune ?
Intervenants :
- Jeudi 10 mars : Hugues Choplin, Université de technologie de Compiègne, CIPh : Problématiser le « tournant atmosphérique » contemporain. Discutant : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités 
- Jeudi 7 avril : Pierre Steiner, Université de technologie de Compiègne : L’atmosphère sans l’être : à partir de Dewey et de Wittgenstein. Discutant : Olivier Gaudin, École de la nature et du paysage de Blois, INSA Centre Val de Loire / UMR CITERES
- Jeudi 21 avril : Bruce Bégout, Université Bordeaux Montaigne : Ambiance et air du temps. Approche écophénoménologique de l’actualité. Discutant : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris
- Jeudi 12 mai : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités : Vers un art des imprégnations. Discutant : François Laplantine, Université Lyon-2
- Jeudi 19 mai : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris : Les atmosphères sont-elles d'architecture ? Discutante : Agnès Barincou, Collège Descartes, Mons-en-Barœul ; Musée LAM, Villeneuve d’Ascq
- Jeudi 2 juin : Alexis Lavis, Université du peuple de Chine, Pékin : La vacance commune : essai d’interprétation phénoménologique du sens bouddhique de la communauté (Saṃgha). Discutant : Xavier Guchet, Université de technologie de Compiègne 
- Jeudi 16 juin : H. Choplin : Entre nous : subtilité de l’atmosphère ou simplicité du silence ? Discutant : Pascal Amphoux, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Une atmosphère commune ?

Hugues CHOPLIN

dateDate : 12/05/2022 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Visioconférence

nota beneLien à copier dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/hugues.choplin2

lieu Adresse : Lien Zoom à copier dans votre navigateur

Résumé : Séminaire organisé dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


1. Les contemporains peuvent-ils penser l’atmosphère ? Atmosphère : la consistance subtile de cette dimension – ni être, ni néant – s’avère en effet particulièrement énigmatique, tout comme sa puissance, d’autant plus importante qu’elle est discrète. Cette énigme de l’atmosphère travaille à la fois la phénoménologie des ambiances (depuis Heidegger et Merleau-Ponty jusqu’à H. Schmitz et B. Bégout), la philosophie du mouvement vital (P. Sloterdijk, Deleuze-Guattari) et la pensée pragmatique des situations d’action (Dewey). C’est elle qu’affrontent également, sur le plan des pratiques, aussi bien un certain art des atmosphères – en architecture et en peinture (les impressionnistes) – que l’élaboration, par les (géo)ingénieurs et le capitalisme contemporains, de dispositifs spécifiques d’atmosphérisation.

2. À la fois reconnaître et problématiser la singularité de ce « tournant atmosphérique » contemporain : tel est l’objectif de ce séminaire. Nous questionnerons ce tournant – porteur de perspectives hétérogènes – depuis l’exigence écologique d’établir aujourd’hui un commun déjouant le primat aussi bien de l’humain (anthropocentrisme) que de la vie (biocentrisme). Telle qu’elle est méditée par les contemporains (bien au-delà, naturellement, de son acception chimique), l’atmosphère peut-elle être adéquate à cette exigence du commun, tout à fait irréductible au paradigme dit des « communs » ? Si, ni environnement, ni milieu, l’atmosphère engage un entre nous soustrait à l’ambiance de type phénoménologique – malgré tout humano-centrée –, peut-elle pour autant instituer du commun qui ne soit pas subordonné à une puissance vitale ? Est-il donc possible aujourd’hui de penser une atmosphère commune ?
Intervenants :
- Jeudi 10 mars : Hugues Choplin, Université de technologie de Compiègne, CIPh : Problématiser le « tournant atmosphérique » contemporain. Discutant : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités 
- Jeudi 7 avril : Pierre Steiner, Université de technologie de Compiègne : L’atmosphère sans l’être : à partir de Dewey et de Wittgenstein. Discutant : Olivier Gaudin, École de la nature et du paysage de Blois, INSA Centre Val de Loire / UMR CITERES
- Jeudi 21 avril : Bruce Bégout, Université Bordeaux Montaigne : Ambiance et air du temps. Approche écophénoménologique de l’actualité. Discutant : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris
- Jeudi 12 mai : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités : Vers un art des imprégnations. Discutant : François Laplantine, Université Lyon-2
- Jeudi 19 mai : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris : Les atmosphères sont-elles d'architecture ? Discutante : Agnès Barincou, Collège Descartes, Mons-en-Barœul ; Musée LAM, Villeneuve d’Ascq
- Jeudi 2 juin : Alexis Lavis, Université du peuple de Chine, Pékin : La vacance commune : essai d’interprétation phénoménologique du sens bouddhique de la communauté (Saṃgha). Discutant : Xavier Guchet, Université de technologie de Compiègne 
- Jeudi 16 juin : H. Choplin : Entre nous : subtilité de l’atmosphère ou simplicité du silence ? Discutant : Pascal Amphoux, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Une atmosphère commune ?

Hugues CHOPLIN

dateDate : 19/05/2022 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Hybride

nota beneLien à copier dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/hugues.choplin2

lieu Adresse : Salle 3.03, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


1. Les contemporains peuvent-ils penser l’atmosphère ? Atmosphère : la consistance subtile de cette dimension – ni être, ni néant – s’avère en effet particulièrement énigmatique, tout comme sa puissance, d’autant plus importante qu’elle est discrète. Cette énigme de l’atmosphère travaille à la fois la phénoménologie des ambiances (depuis Heidegger et Merleau-Ponty jusqu’à H. Schmitz et B. Bégout), la philosophie du mouvement vital (P. Sloterdijk, Deleuze-Guattari) et la pensée pragmatique des situations d’action (Dewey). C’est elle qu’affrontent également, sur le plan des pratiques, aussi bien un certain art des atmosphères – en architecture et en peinture (les impressionnistes) – que l’élaboration, par les (géo)ingénieurs et le capitalisme contemporains, de dispositifs spécifiques d’atmosphérisation.

2. À la fois reconnaître et problématiser la singularité de ce « tournant atmosphérique » contemporain : tel est l’objectif de ce séminaire. Nous questionnerons ce tournant – porteur de perspectives hétérogènes – depuis l’exigence écologique d’établir aujourd’hui un commun déjouant le primat aussi bien de l’humain (anthropocentrisme) que de la vie (biocentrisme). Telle qu’elle est méditée par les contemporains (bien au-delà, naturellement, de son acception chimique), l’atmosphère peut-elle être adéquate à cette exigence du commun, tout à fait irréductible au paradigme dit des « communs » ? Si, ni environnement, ni milieu, l’atmosphère engage un entre nous soustrait à l’ambiance de type phénoménologique – malgré tout humano-centrée –, peut-elle pour autant instituer du commun qui ne soit pas subordonné à une puissance vitale ? Est-il donc possible aujourd’hui de penser une atmosphère commune ?
Intervenants :
- Jeudi 10 mars : Hugues Choplin, Université de technologie de Compiègne, CIPh : Problématiser le « tournant atmosphérique » contemporain. Discutant : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités 
- Jeudi 7 avril : Pierre Steiner, Université de technologie de Compiègne : L’atmosphère sans l’être : à partir de Dewey et de Wittgenstein. Discutant : Olivier Gaudin, École de la nature et du paysage de Blois, INSA Centre Val de Loire / UMR CITERES
- Jeudi 21 avril : Bruce Bégout, Université Bordeaux Montaigne : Ambiance et air du temps. Approche écophénoménologique de l’actualité. Discutant : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris
- Jeudi 12 mai : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités : Vers un art des imprégnations. Discutant : François Laplantine, Université Lyon-2
- Jeudi 19 mai : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris : Les atmosphères sont-elles d'architecture ? Discutante : Agnès Barincou, Collège Descartes, Mons-en-Barœul ; Musée LAM, Villeneuve d’Ascq
- Jeudi 2 juin : Alexis Lavis, Université du peuple de Chine, Pékin : La vacance commune : essai d’interprétation phénoménologique du sens bouddhique de la communauté (Saṃgha). Discutant : Xavier Guchet, Université de technologie de Compiègne 
- Jeudi 16 juin : H. Choplin : Entre nous : subtilité de l’atmosphère ou simplicité du silence ? Discutant : Pascal Amphoux, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Une atmosphère commune ?

Hugues CHOPLIN

dateDate : 02/06/2022 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Hybride

nota beneLien à copier dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/hugues.choplin2

lieu Adresse : Salle 3.03, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


1. Les contemporains peuvent-ils penser l’atmosphère ? Atmosphère : la consistance subtile de cette dimension – ni être, ni néant – s’avère en effet particulièrement énigmatique, tout comme sa puissance, d’autant plus importante qu’elle est discrète. Cette énigme de l’atmosphère travaille à la fois la phénoménologie des ambiances (depuis Heidegger et Merleau-Ponty jusqu’à H. Schmitz et B. Bégout), la philosophie du mouvement vital (P. Sloterdijk, Deleuze-Guattari) et la pensée pragmatique des situations d’action (Dewey). C’est elle qu’affrontent également, sur le plan des pratiques, aussi bien un certain art des atmosphères – en architecture et en peinture (les impressionnistes) – que l’élaboration, par les (géo)ingénieurs et le capitalisme contemporains, de dispositifs spécifiques d’atmosphérisation.

2. À la fois reconnaître et problématiser la singularité de ce « tournant atmosphérique » contemporain : tel est l’objectif de ce séminaire. Nous questionnerons ce tournant – porteur de perspectives hétérogènes – depuis l’exigence écologique d’établir aujourd’hui un commun déjouant le primat aussi bien de l’humain (anthropocentrisme) que de la vie (biocentrisme). Telle qu’elle est méditée par les contemporains (bien au-delà, naturellement, de son acception chimique), l’atmosphère peut-elle être adéquate à cette exigence du commun, tout à fait irréductible au paradigme dit des « communs » ? Si, ni environnement, ni milieu, l’atmosphère engage un entre nous soustrait à l’ambiance de type phénoménologique – malgré tout humano-centrée –, peut-elle pour autant instituer du commun qui ne soit pas subordonné à une puissance vitale ? Est-il donc possible aujourd’hui de penser une atmosphère commune ?
Intervenants :
- Jeudi 10 mars : Hugues Choplin, Université de technologie de Compiègne, CIPh : Problématiser le « tournant atmosphérique » contemporain. Discutant : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités 
- Jeudi 7 avril : Pierre Steiner, Université de technologie de Compiègne : L’atmosphère sans l’être : à partir de Dewey et de Wittgenstein. Discutant : Olivier Gaudin, École de la nature et du paysage de Blois, INSA Centre Val de Loire / UMR CITERES
- Jeudi 21 avril : Bruce Bégout, Université Bordeaux Montaigne : Ambiance et air du temps. Approche écophénoménologique de l’actualité. Discutant : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris
- Jeudi 12 mai : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités : Vers un art des imprégnations. Discutant : François Laplantine, Université Lyon-2
- Jeudi 19 mai : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris : Les atmosphères sont-elles d'architecture ? Discutante : Agnès Barincou, Collège Descartes, Mons-en-Barœul ; Musée LAM, Villeneuve d’Ascq
- Jeudi 2 juin : Alexis Lavis, Université du peuple de Chine, Pékin : La vacance commune : essai d’interprétation phénoménologique du sens bouddhique de la communauté (Saṃgha). Discutant : Xavier Guchet, Université de technologie de Compiègne 
- Jeudi 16 juin : H. Choplin : Entre nous : subtilité de l’atmosphère ou simplicité du silence ? Discutant : Pascal Amphoux, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Arts et littérature

Une atmosphère commune ?

Hugues CHOPLIN

dateDate : 16/06/2022 heure Début : 18h -> Fin : 20h  Hybride

nota beneLien à copier dans votre navigateur : https://us02web.zoom.us/my/hugues.choplin2

lieu Adresse : Salle 3.02, Campus Condorcet, centre de colloques, Place du Front populaire, 93322 Aubervilliers cedex

Résumé : Séminaire organisé dans le cadre de la convention avec le Campus Condorcet.


1. Les contemporains peuvent-ils penser l’atmosphère ? Atmosphère : la consistance subtile de cette dimension – ni être, ni néant – s’avère en effet particulièrement énigmatique, tout comme sa puissance, d’autant plus importante qu’elle est discrète. Cette énigme de l’atmosphère travaille à la fois la phénoménologie des ambiances (depuis Heidegger et Merleau-Ponty jusqu’à H. Schmitz et B. Bégout), la philosophie du mouvement vital (P. Sloterdijk, Deleuze-Guattari) et la pensée pragmatique des situations d’action (Dewey). C’est elle qu’affrontent également, sur le plan des pratiques, aussi bien un certain art des atmosphères – en architecture et en peinture (les impressionnistes) – que l’élaboration, par les (géo)ingénieurs et le capitalisme contemporains, de dispositifs spécifiques d’atmosphérisation.

2. À la fois reconnaître et problématiser la singularité de ce « tournant atmosphérique » contemporain : tel est l’objectif de ce séminaire. Nous questionnerons ce tournant – porteur de perspectives hétérogènes – depuis l’exigence écologique d’établir aujourd’hui un commun déjouant le primat aussi bien de l’humain (anthropocentrisme) que de la vie (biocentrisme). Telle qu’elle est méditée par les contemporains (bien au-delà, naturellement, de son acception chimique), l’atmosphère peut-elle être adéquate à cette exigence du commun, tout à fait irréductible au paradigme dit des « communs » ? Si, ni environnement, ni milieu, l’atmosphère engage un entre nous soustrait à l’ambiance de type phénoménologique – malgré tout humano-centrée –, peut-elle pour autant instituer du commun qui ne soit pas subordonné à une puissance vitale ? Est-il donc possible aujourd’hui de penser une atmosphère commune ?
Intervenants :
- Jeudi 10 mars : Hugues Choplin, Université de technologie de Compiègne, CIPh : Problématiser le « tournant atmosphérique » contemporain. Discutant : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités 
- Jeudi 7 avril : Pierre Steiner, Université de technologie de Compiègne : L’atmosphère sans l’être : à partir de Dewey et de Wittgenstein. Discutant : Olivier Gaudin, École de la nature et du paysage de Blois, INSA Centre Val de Loire / UMR CITERES
- Jeudi 21 avril : Bruce Bégout, Université Bordeaux Montaigne : Ambiance et air du temps. Approche écophénoménologique de l’actualité. Discutant : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris
- Jeudi 12 mai : Jean-Paul Thibaud, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités : Vers un art des imprégnations. Discutant : François Laplantine, Université Lyon-2
- Jeudi 19 mai : Bertrand Renaud, École spéciale d’architecture de Paris : Les atmosphères sont-elles d'architecture ? Discutante : Agnès Barincou, Collège Descartes, Mons-en-Barœul ; Musée LAM, Villeneuve d’Ascq
- Jeudi 2 juin : Alexis Lavis, Université du peuple de Chine, Pékin : La vacance commune : essai d’interprétation phénoménologique du sens bouddhique de la communauté (Saṃgha). Discutant : Xavier Guchet, Université de technologie de Compiègne 
- Jeudi 16 juin : H. Choplin : Entre nous : subtilité de l’atmosphère ou simplicité du silence ? Discutant : Pascal Amphoux, Cresson, UMR CNRS 1563 Ambiances Architectures Urbanités

>> Partager

    image philosophie