AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Géographies de la psychanalyse et décolonisation de soi (II). Psychanalyse et décolonisation en Inde (1921-1947)

Livio BONI

dateDate : 16/12/2020 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Annulé

lieu Adresse : Salle F037, 3ème étage, Université Sorbonne Nouvelle, 46 rue Saint-Jacques, 75005 Paris

Résumé :


L'histoire de la psychanalyse en Inde est doublement singulière. Précocement intégrée à la psychiatrie coloniale – notamment par l’intermédiaire d'Owen Berkeley-Hill (1879-1944), un élève d'Ernest Jones – et de Girindrasekhar Bose (1886-1953), le «premier psychanalyste non-occidental», théoricien original, fondateur de l'Indian Psychoanalytical Society à Calcutta, dès 1922, et correspondant de Freud, la psychanalyse y connaîtra un véritable essor dans les années 1920-1940, avant de disparaître, ou presque, du paysage culturel et intellectuel indien, pour ne réémerger que dans les années quatre-vingt.
Car l'histoire de l'émergence, de la réception et de l'acclimatation de la psychanalyse en Inde est inséparable de l'histoire de la décolonisation, scellée par l’Indépendance indienne de 1947, avec laquelle le freudisme — jusque-là intimement lié à la réflexion sur la décolonisation de soi — semble voué à disparaître, ou à être réabsorbé par d'autres pratiques thérapeutiques et discursives. Sauf à constater son retour flamboyant, à partir des années quatre-vingt, en lien avec le déploiement des cultural studies et des post-colonial studies, en particulier avec l’œuvre d'Ashis Nandy et de Sudhir Kakar.
Ce séminaire s'attachera à dégager quelques lignes fondamentales de cette histoire méconnue et particulièrement instructive de la psychanalyse dans le monde indien, entre théorie analytique, histoire de la psychiatrie, philosophie politique, littérature, anthropologie et géographie des savoirs.
Par-delà la reconstruction d'une séquence historique peu connue, il s'agira de croiser certaines questions plus larges et transversales, telles celle de l'universalité de l'Œdipe, de la place du Féminin dans l'organisation psycho-symbolique indienne, ou encore celle, plus politique, du surgissement d'un fascisme post-colonial dans l'Inde contemporaine.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences humaines

Géographies de la psychanalyse et décolonisation de soi (II). Psychanalyse et décolonisation en Inde (1921-1947)

Livio BONI

dateDate : 27/01/2021 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Annulé

lieu Adresse : Salle F037, 3ème étage, Université Sorbonne Nouvelle, 46 rue Saint-Jacques, 75005 Paris

Résumé :


L'histoire de la psychanalyse en Inde est doublement singulière. Précocement intégrée à la psychiatrie coloniale – notamment par l’intermédiaire d'Owen Berkeley-Hill (1879-1944), un élève d'Ernest Jones – et de Girindrasekhar Bose (1886-1953), le «premier psychanalyste non-occidental», théoricien original, fondateur de l'Indian Psychoanalytical Society à Calcutta, dès 1922, et correspondant de Freud, la psychanalyse y connaîtra un véritable essor dans les années 1920-1940, avant de disparaître, ou presque, du paysage culturel et intellectuel indien, pour ne réémerger que dans les années quatre-vingt.
Car l'histoire de l'émergence, de la réception et de l'acclimatation de la psychanalyse en Inde est inséparable de l'histoire de la décolonisation, scellée par l’Indépendance indienne de 1947, avec laquelle le freudisme — jusque-là intimement lié à la réflexion sur la décolonisation de soi — semble voué à disparaître, ou à être réabsorbé par d'autres pratiques thérapeutiques et discursives. Sauf à constater son retour flamboyant, à partir des années quatre-vingt, en lien avec le déploiement des cultural studies et des post-colonial studies, en particulier avec l’œuvre d'Ashis Nandy et de Sudhir Kakar.
Ce séminaire s'attachera à dégager quelques lignes fondamentales de cette histoire méconnue et particulièrement instructive de la psychanalyse dans le monde indien, entre théorie analytique, histoire de la psychiatrie, philosophie politique, littérature, anthropologie et géographie des savoirs.
Par-delà la reconstruction d'une séquence historique peu connue, il s'agira de croiser certaines questions plus larges et transversales, telles celle de l'universalité de l'Œdipe, de la place du Féminin dans l'organisation psycho-symbolique indienne, ou encore celle, plus politique, du surgissement d'un fascisme post-colonial dans l'Inde contemporaine.

>> Partager

    image philosophie