Colloque "Jean-Claude Passeron en perspective"

L’œuvre de Jean-Claude Passeron semble avoir fait l’objet d’une réception ambivalente : admiré pour ses travaux de sociologie de l’éducation, associés au nom de Bourdieu, mais moins connu pour ses études ultérieures sur l’art ou la culture populaire ; invoqué comme un défenseur de la spécificité épistémologique des sciences sociales, mais peu lu et discuté sur ce terrain conceptuel, en particulier par les philosophes ; et enfin bien connu en France et dans le monde latin, mais pas forcément bien identifié dans le monde anglo- saxon. S’agit-il du destin assez classique de diffraction d’une œuvre longue ? L’objectif de ce colloque est précisément de rouvrir cette œuvre dans sa diversité, et jusque dans ses angles morts, pour mieux en examiner la cohérence.

12-02-2021

Partie 1/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 2/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 3/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 4/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 5/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 6/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 7/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 8/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 9/10

Retour aux activités 2020-2021

Partie 10/10

Retour aux activités 2020-2021

Livre La raison au singulier. Réflexions sur l’épistémologie de Jean-Claude Passeron de Philippe Lacour, paru en février 2020 aux Presses Universitaires de Paris Nanterre, collection Intersection du Collège international de philosophie, 13 €, 234 p.