image philosophie

Michèle SINAPI

Ancien(ne) Directeur de programme du 01/07/1995  au 30/06/2001

Direction de programme : Image et négativité. Problématique de la tromperie.

Résumé : L'élaboration d'une problématique du mensonge, dans les sociétés politiques, dépasse toujours la pure visée normative et a trait à une double scène des fondements du connaître - fondements des lois - mises en jeu donc de l'écart symbolique. Il apparaît qu'il y a plusieurs montages. L'ambiguïté du pseudos est inscrite dans la tradition grecque, mais nous sommes redevables à Saint Augustin d'une condamnation absolue du mensonge, qui ne peut plus être pensé comme image du vrai, par un remaniement des rapports entre image et ressemblance, dans l'élaboration de la conception trinitaire.
Si le terme de mensonge recouvre des réalités profondément hétérogènes, il importe d'en restituer les figures distinctes, entre le dire et l'acte, pour une lecture des apories contemporaines du politique. On remarquera que les différentes déterminations de l'image en vectorisent la dimension référentielle, et que les modalités de leur manipulation indiquent les vacillations dans l'établissement du principe garant. Il s'agit donc d'interroger les rapports entre religion, politique et droit, par les chemins obliques du “faux”.