AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 18/10/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Annulé & reporté

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_cukier_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD04, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 08/11/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_cukier_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD04, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 14/11/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_cukier_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD03, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 22/11/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Annulé & reporté

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_cukier_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD04, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 28/11/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Report du 18/10

lieu Adresse : Lieu à déterminer

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 05/12/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_cukier_s1_2018-19

lieu Adresse : Salle Maurice Allais, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), 25 rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 12/12/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  Report du 22/11

lieu Adresse : Lieu à déterminer

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Théorie du travail et philosophie politique

Alexis CUKIER

dateDate : 13/12/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota benehttps://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/sem_cukier_s1_2018-19

lieu Adresse : PRD04, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Lors de cette deuxième année du séminaire « Travail et démocratie », il s’agira de questionner les implications de diverses théories contemporaines du travail pour la philosophie sociale et politique.
Depuis Marx, puis Horkheimer et Adorno, la philosophie sociale – entendue ici comme une méthode de philosophie politique adoptant la méthode de la critique immanente des expériences sociales – a fait du travail un de ses objets d’enquête privilégiés. En suivant les transformations du monde du travail au XXe siècle, elle a analysé à la fois la normativité de l’activité et des relations de travail – notamment en tant qu’elles entrent en contradiction avec les rapports de production capitalistes – et les implications normatives du travail, et notamment la manière dont l’organisation et la division du travail structurent les formes de vie dans d’autres institutions que l’entreprise. Ces analyses philosophiques se sont appuyées sur des conceptions spécifiques du travail, parfois explicites souvent implicites, qui ont informé leurs théories critiques de la société. Le séminaire propose ainsi d’examiner ce que les théories récentes du travail peuvent apporter à la philosophie sociale aujourd’hui, et notamment à ses conceptions de l’aliénation, de l’émancipation, du droit et de la démocratie.
Dans cette perspective, le séminaire accueillera cette année des philosophes et des psychologues du travail qui, à partir notamment des perspectives de l’ergologie, de la clinique de l’activité, de la psychodynamique du travail ainsi que de l’histoire globale du travail et des études féministes, contribuent à renouveler l’analyse par la philosophie sociale des rapports entre travail et politique.
Intervenants :
- Jeudi 4 octobre : Alexis Cukier (philosophe, CIPh) : Le travail et la démocratie
- Jeudi 11 octobre : Yves Schwartz (philosophe et ergologue, Université d’Aix-Marseille) : Quelle philosophie sociale pour quelle conception de l’activité humaine ?
- Jeudi 18 octobre : Yves Clot (psychologue du travail, CNAM) : Transformer pour comprendre : une clinique de l’activité
- Jeudi 8 novembre : Duarte Rolo (psychologue du travail, Université Paris 5) : Apports de la psychodynamique du travail à une conception critique du travail
- Mercredi 14 novembre : Arnaud François (philosophe, Université de Poitiers) : Le travail et la vie
- Jeudi 22 novembre : Daria Saburova (philosophe, Université Paris Nanterre) : Repenser les enjeux politiques du travail avec l’opéraïsme et la Labour Process Theory
- Mercredi 5 décembre : Pascale Molinier (psychologue, Université Paris 13 Villetaneuse) : Analyse du travail, théories du care et psychologie morale
- Jeudi 13 décembre : Éric Hamraoui (philosophe, CNAM, ancien directeur de programme au CIPh) : Le travail du courage à l’épreuve du pouvoir dé-démocratique

>> Partager

    image philosophie