AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

Quelle causalité pour le vivant ? Auto-organisation, émergence et autonomie

Luciano BOI

dateDate : 17/01/2019 heure Début : 18h -> Fin : 21h  Horaires modifiés

lieu Adresse : Salle 2, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Semestre 1
Séminaire organisé en collaboration avec le CAMS (EHESS).


Semestre 1
Dans ce séminaire, nous poursuivrons l'effort de dégager une approche intégrative et relationnelle des êtres vivants dans leur rapport aux milieux naturels et culturels. Le point de départ sera la considération que les êtres vivants sont doués de la propriété de l'auto-organisation et d'une signification intrinsèque qui se construit dynamiquement dans l'espace et dans le temps à plusieurs niveaux ontologiques et symboliques, irréductibles au seul modèle d'explication mécanique et/ou moléculaire. Ces niveaux font intervenir des processus épigénétiques, des principes non mécaniques, sous la forme notamment de propriétés holistiques émergentes, coopératives et rétroactives. À une autre échelle interviennent des réseaux de communication et des systèmes de signification qui se tissent entre les êtres vivants au cours de leur développement et de leur évolution et les milieux naturels et sociaux. Depuis la communication intracellulaire qui intervient pour permettre la formation des tissus et des organes jusqu'aux processus de symbiose entre différentes espèces, ce sont là tous des phénomènes qui montrent l'importance de la coopération, de l'auto-organisation et de l'émergence dans le monde vivant. Notre principal but est de parvenir à une définition plus riche et plus complète du vivant. En particulier, nous chercherons à dégager deux propriétés fondamentales des systèmes vivants, à savoir leur plasticité et leur complexité. La première de ces propriétés est au cœur de la remodélisation par rapport à leurs modifications internes et aux changements qui ont lieu dans les micro- et macro-environnements. La plasticité développementale, phénotypique et neurocognitive sont des facteurs majeurs pour permettre la croissance, l'évolution et l'apprentissage des êtres vivants. Nous voudrions montrer que les organismes vivants sont des entités actives qui évoluent dans plusieurs dimensions et dynamiques spatio-temporelles, qui modifie continuellement leurs contraintes internes, leurs milieux et leurs comportements, et qui déploient plusieurs formes, fonctions et systèmes de signification.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

Quelle causalité pour le vivant ? Auto-organisation, émergence et autonomie

Luciano BOI

dateDate : 18/01/2019 heure Début : 18h -> Fin : 21h  Annulé

lieu Adresse : Salle 5, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Semestre 1
Séminaire organisé en collaboration avec le CAMS (EHESS).


Semestre 1
Dans ce séminaire, nous poursuivrons l'effort de dégager une approche intégrative et relationnelle des êtres vivants dans leur rapport aux milieux naturels et culturels. Le point de départ sera la considération que les êtres vivants sont doués de la propriété de l'auto-organisation et d'une signification intrinsèque qui se construit dynamiquement dans l'espace et dans le temps à plusieurs niveaux ontologiques et symboliques, irréductibles au seul modèle d'explication mécanique et/ou moléculaire. Ces niveaux font intervenir des processus épigénétiques, des principes non mécaniques, sous la forme notamment de propriétés holistiques émergentes, coopératives et rétroactives. À une autre échelle interviennent des réseaux de communication et des systèmes de signification qui se tissent entre les êtres vivants au cours de leur développement et de leur évolution et les milieux naturels et sociaux. Depuis la communication intracellulaire qui intervient pour permettre la formation des tissus et des organes jusqu'aux processus de symbiose entre différentes espèces, ce sont là tous des phénomènes qui montrent l'importance de la coopération, de l'auto-organisation et de l'émergence dans le monde vivant. Notre principal but est de parvenir à une définition plus riche et plus complète du vivant. En particulier, nous chercherons à dégager deux propriétés fondamentales des systèmes vivants, à savoir leur plasticité et leur complexité. La première de ces propriétés est au cœur de la remodélisation par rapport à leurs modifications internes et aux changements qui ont lieu dans les micro- et macro-environnements. La plasticité développementale, phénotypique et neurocognitive sont des facteurs majeurs pour permettre la croissance, l'évolution et l'apprentissage des êtres vivants. Nous voudrions montrer que les organismes vivants sont des entités actives qui évoluent dans plusieurs dimensions et dynamiques spatio-temporelles, qui modifie continuellement leurs contraintes internes, leurs milieux et leurs comportements, et qui déploient plusieurs formes, fonctions et systèmes de signification.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

Quelle causalité pour le vivant ? Auto-organisation, émergence et autonomie

Luciano BOI

dateDate : 24/01/2019 heure Début : 17h -> Fin : 20h  Annulé & reporté

lieu Adresse : Salle à préciser, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Semestre 1
Séminaire organisé en collaboration avec le CAMS (EHESS).


Semestre 1
Dans ce séminaire, nous poursuivrons l'effort de dégager une approche intégrative et relationnelle des êtres vivants dans leur rapport aux milieux naturels et culturels. Le point de départ sera la considération que les êtres vivants sont doués de la propriété de l'auto-organisation et d'une signification intrinsèque qui se construit dynamiquement dans l'espace et dans le temps à plusieurs niveaux ontologiques et symboliques, irréductibles au seul modèle d'explication mécanique et/ou moléculaire. Ces niveaux font intervenir des processus épigénétiques, des principes non mécaniques, sous la forme notamment de propriétés holistiques émergentes, coopératives et rétroactives. À une autre échelle interviennent des réseaux de communication et des systèmes de signification qui se tissent entre les êtres vivants au cours de leur développement et de leur évolution et les milieux naturels et sociaux. Depuis la communication intracellulaire qui intervient pour permettre la formation des tissus et des organes jusqu'aux processus de symbiose entre différentes espèces, ce sont là tous des phénomènes qui montrent l'importance de la coopération, de l'auto-organisation et de l'émergence dans le monde vivant. Notre principal but est de parvenir à une définition plus riche et plus complète du vivant. En particulier, nous chercherons à dégager deux propriétés fondamentales des systèmes vivants, à savoir leur plasticité et leur complexité. La première de ces propriétés est au cœur de la remodélisation par rapport à leurs modifications internes et aux changements qui ont lieu dans les micro- et macro-environnements. La plasticité développementale, phénotypique et neurocognitive sont des facteurs majeurs pour permettre la croissance, l'évolution et l'apprentissage des êtres vivants. Nous voudrions montrer que les organismes vivants sont des entités actives qui évoluent dans plusieurs dimensions et dynamiques spatio-temporelles, qui modifie continuellement leurs contraintes internes, leurs milieux et leurs comportements, et qui déploient plusieurs formes, fonctions et systèmes de signification.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

Quelle causalité pour le vivant ? Auto-organisation, émergence et autonomie

Luciano BOI

dateDate : 25/01/2019 heure Début : 18h -> Fin : 21h  Annulé

lieu Adresse : Salle 5, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Semestre 1
Séminaire organisé en collaboration avec le CAMS (EHESS).


Semestre 1
Dans ce séminaire, nous poursuivrons l'effort de dégager une approche intégrative et relationnelle des êtres vivants dans leur rapport aux milieux naturels et culturels. Le point de départ sera la considération que les êtres vivants sont doués de la propriété de l'auto-organisation et d'une signification intrinsèque qui se construit dynamiquement dans l'espace et dans le temps à plusieurs niveaux ontologiques et symboliques, irréductibles au seul modèle d'explication mécanique et/ou moléculaire. Ces niveaux font intervenir des processus épigénétiques, des principes non mécaniques, sous la forme notamment de propriétés holistiques émergentes, coopératives et rétroactives. À une autre échelle interviennent des réseaux de communication et des systèmes de signification qui se tissent entre les êtres vivants au cours de leur développement et de leur évolution et les milieux naturels et sociaux. Depuis la communication intracellulaire qui intervient pour permettre la formation des tissus et des organes jusqu'aux processus de symbiose entre différentes espèces, ce sont là tous des phénomènes qui montrent l'importance de la coopération, de l'auto-organisation et de l'émergence dans le monde vivant. Notre principal but est de parvenir à une définition plus riche et plus complète du vivant. En particulier, nous chercherons à dégager deux propriétés fondamentales des systèmes vivants, à savoir leur plasticité et leur complexité. La première de ces propriétés est au cœur de la remodélisation par rapport à leurs modifications internes et aux changements qui ont lieu dans les micro- et macro-environnements. La plasticité développementale, phénotypique et neurocognitive sont des facteurs majeurs pour permettre la croissance, l'évolution et l'apprentissage des êtres vivants. Nous voudrions montrer que les organismes vivants sont des entités actives qui évoluent dans plusieurs dimensions et dynamiques spatio-temporelles, qui modifie continuellement leurs contraintes internes, leurs milieux et leurs comportements, et qui déploient plusieurs formes, fonctions et systèmes de signification.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Sciences et techniques

Quelle causalité pour le vivant ? Auto-organisation, émergence et autonomie

Luciano BOI

dateDate : 31/01/2019 heure Début : 18h -> Fin : 21h  Horaires modifiés

lieu Adresse : Salle à préciser, EHESS, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Résumé : Semestre 1
Séminaire organisé en collaboration avec le CAMS (EHESS).


Semestre 1
Dans ce séminaire, nous poursuivrons l'effort de dégager une approche intégrative et relationnelle des êtres vivants dans leur rapport aux milieux naturels et culturels. Le point de départ sera la considération que les êtres vivants sont doués de la propriété de l'auto-organisation et d'une signification intrinsèque qui se construit dynamiquement dans l'espace et dans le temps à plusieurs niveaux ontologiques et symboliques, irréductibles au seul modèle d'explication mécanique et/ou moléculaire. Ces niveaux font intervenir des processus épigénétiques, des principes non mécaniques, sous la forme notamment de propriétés holistiques émergentes, coopératives et rétroactives. À une autre échelle interviennent des réseaux de communication et des systèmes de signification qui se tissent entre les êtres vivants au cours de leur développement et de leur évolution et les milieux naturels et sociaux. Depuis la communication intracellulaire qui intervient pour permettre la formation des tissus et des organes jusqu'aux processus de symbiose entre différentes espèces, ce sont là tous des phénomènes qui montrent l'importance de la coopération, de l'auto-organisation et de l'émergence dans le monde vivant. Notre principal but est de parvenir à une définition plus riche et plus complète du vivant. En particulier, nous chercherons à dégager deux propriétés fondamentales des systèmes vivants, à savoir leur plasticité et leur complexité. La première de ces propriétés est au cœur de la remodélisation par rapport à leurs modifications internes et aux changements qui ont lieu dans les micro- et macro-environnements. La plasticité développementale, phénotypique et neurocognitive sont des facteurs majeurs pour permettre la croissance, l'évolution et l'apprentissage des êtres vivants. Nous voudrions montrer que les organismes vivants sont des entités actives qui évoluent dans plusieurs dimensions et dynamiques spatio-temporelles, qui modifie continuellement leurs contraintes internes, leurs milieux et leurs comportements, et qui déploient plusieurs formes, fonctions et systèmes de signification.

>> Partager

    image philosophie