AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Journée d'étude Philosophie/Éducation

Rupture, continuité, transformation. Les effets de l'éducation sur l'enfant

Nicolas PIQUÉ et Pascal SÉVÉRAC

dateDate : 17/01/2018 heure Début : 9h -> Fin : 18h  O.K.

nota beneInsription obligatoire sur
https://form.jotformeu.com/71292334494358

lieu Adresse : Salle Julien Gracq, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Résumé :


Semestre 1
Jusqu’à présent le débat relatif à l’école a souvent privilégié, quand il est abordé dans le champ philosophique, les questions de l’autorité et du statut de l’élève à travers l’analyse de la relation éducative. La journée d’étude se propose d’aborder philosophiquement la question de l’éducation de manière différente : notre approche consiste à nous interroger sur la pertinence des schèmes de la conversion et de la rupture dans la dynamique de l’éducation.
Les différentes interventions aborderont plusieurs questions : le schème de la conversion ou encore la logique de la rupture ont-ils encore un sens dans une réalité démocratique et moderne structurée par la reconnaissance du principe de polythéisme des valeurs (M. Weber) ? La « société des individus » (M. Gauchet) n’invalide-t-elle pas une conception trop normative de l’éducation dont serait porteuse une telle logique ? D’un autre côté, en abandonnant l’horizon de la transformation, l’éducation ne risque-t-elle pas d’avaliser le registre des dominations et l’ombre portée des origines, renvoyant chaque élève à ce qu’il serait toujours-déjà ?
Cet ensemble de questions recouvre différents enjeux. Se trouve en premier lieu interrogé le statut de la vérité, dont les caractéristiques univoque, immuable et pérenne pourront être questionnées. Un autre enjeu est anthropologique : la nature de l’enfant est-elle la même que celle de l’adulte ? La ligne de développement de l’enfant est-elle une ligne continue, sans rupture, ou une ligne brisée, enveloppant une possible métamorphose ? En somme, la formation de l’adulte majeur fait-elle intervenir un pôle d’altérité à même d’engager une transformation fondamentale ? Ce pôle d’altérité peut à son tour être conçu de diverses façons, Raison pour les Lumières ou Utopie pour W. Benjamin, pour ne citer que quelques exemples. Enfin sera à examiner un enjeu politique, que dessine l’opposition entre les schèmes républicain de transformation (Rousseau) et libéral de permanence (Locke).
Semestre 1
Programme :

9h : accueil du public
9h15-9h30 : introduction

9h30-10h10 : Nicolas Piqué : « École et transformation : quel statut pour l’espace scolaire ? »
10h10-10h25 : discussion

10h25-11h05 : Anne-Claire Husser : « L'émancipation peut-elle encore constituer une finalité de l'institution scolaire ? Réflexions sur les actuels programmes d'enseignement moral et civique »
11h05-11h20 : discussion

11h20-11h35 : pause

11h35-12h15 : Didier Moreau : « Les éducations métamorphiques et la logique de l'émancipation »
12h15-12h30 : discussion

12h30-14h15 : pause déjeuner

14h15-14h55 : Christophe Angelbault : « Travailler à une éducation en situation : quelques réflexions pratiques d’un enseignant de collège à partir des notions de paideia et de praxis chez Castoriadis »
14h55-15h10 : disccussion

15h10-15h50 : Pascal Sévérac : « Rupture et continuité dans le développement de l'enfant : Spinoza et Vygotski »
15h50-16h05 : discussion

>> Partager

    image philosophie