AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Colloque Philosophie/Arts et littérature

Pascal Quignard. L'écriture et sa spéculation

Franck JEDRZEJEWSKI, Florent BOUCHIER-MARTINEZ, Jérôme LÈBRE et Nathalie PÉRIN

dateDate : 07/12/2017 heure Début : 9h -> Fin : 18h  O.K.

lieu Adresse : Grande salle, Fondation de l'Allemagne - Maison Heinrich Heine, Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP), 27C boulevard Jourdan, 75014 Paris

Résumé : Colloque organisé en collaboration avec l'EHESS, l'Université Paris 8, l'Université Paris Lumières, et avec le soutien de la Fondation de l'Allemagne-Maison Heinrich Heine et du Colegio de España.


Avec la participation de Pascal Quignard, écrivain

L'« œuvre » de Pascal Quignard, si l'on veut bien concéder à ses lecteurs l'usage de la notion d'œuvre, alors que l'écrivain pour sa part la récuse obstinément, est singulièrement inclassable.
À côté des romans, des contes et des essais éblouissants, s'élèvent également les deux considérables massifs des Petits traités et du Dernier royaume ; de la dispersion / fragmentation des genres (à l'œuvre dans les Petits traités) à leur « tombée » comme tels (formule de Vie secrète, volume inaugural du Dernier royaume), l'inclassable écriture de Pascal Quignard s’y manifeste, en personne, pour ainsi dire.
La problématique, autour de laquelle s'articule ce colloque, pose que le plus inclassable de l'écriture de Pascal Quignard consiste (se laisse approcher tout autant qu'il se détourne de toute stricte définition) dans une intrication de l'écriture et de la pensée, ou, selon un terme à la fois consacré et subverti par Quignard, dans une intrication de l'écriture et de la spéculation.
En prêtant attention à la façon dont, chez Pascal Quignard, la pensée est une écriture au travail, et en revenant sur les rapports qui lient son écriture à la psychanalyse, à la philosophie ou à la rhétorique, les intervenants auront à cœur de comprendre ce qui, pour l'écrivain et dans son texte même, se joue dans l'écriture et dans sa spéculation.
L'extension à donner à cette problématique fait l'objet d’un partenariat avec le Centre de recherche sur les arts et le langage (CRAL), unité mixte du CNRS et de l'EHESS.
Intervenants : Jean-Claude Ameisen (Université Paris Diderot), Florent Bouchier-Martinez (EHESS), Mireille Calle-Gruber (Université Paris 3), Agnès Cousin de Ravel (critique littéraire), Christian Doumet (Université Paris-Sorbonne), Camille Fallen (Université Paris 8), Marie Gil (CIPh), Mathilde Girard (philosophe-psychanalyste), Malgorzata Grygielewicz (EESIPA), Yves Hersant (EHESS), Frédérique Iledefonse (CNRS), Franck Jedrzejewski (CIPh), Chantal Lapeyre-Desmaison (Université d’Artois), Jérôme Lèbre (CIPh), Jean-Luc Nancy (Université de Strasbourg), Pascal Quignard (écrivain), Christine Rodriguez (Université de Toulouse), Françoise Wilder (romancière-psychanalyste), Yue Zhuo (Université de Pennsylvanie).

Ce colloque fera l'objet d'un programme détaillé.

>> Partager

    image philosophie

Colloque Philosophie/Arts et littérature

Pascal Quignard. L'écriture et sa spéculation

Franck JEDRZEJEWSKI, Florent BOUCHIER-MARTINEZ, Jérôme LÈBRE et Nathalie PÉRIN

dateDate : 08/12/2017 heure Début : 9h -> Fin : 18h  O.K.

lieu Adresse : Grande salle, Fondation de l'Allemagne - Maison Heinrich Heine, Cité Internationale Universitaire de Paris (CIUP), 27C boulevard Jourdan, 75014 Paris

Résumé : Colloque organisé en collaboration avec l'EHESS, l'Université Paris 8, l'Université Paris Lumières, et avec le soutien de la Fondation de l'Allemagne-Maison Heinrich Heine et du Colegio de España.


Avec la participation de Pascal Quignard, écrivain

L'« œuvre » de Pascal Quignard, si l'on veut bien concéder à ses lecteurs l'usage de la notion d'œuvre, alors que l'écrivain pour sa part la récuse obstinément, est singulièrement inclassable.
À côté des romans, des contes et des essais éblouissants, s'élèvent également les deux considérables massifs des Petits traités et du Dernier royaume ; de la dispersion / fragmentation des genres (à l'œuvre dans les Petits traités) à leur « tombée » comme tels (formule de Vie secrète, volume inaugural du Dernier royaume), l'inclassable écriture de Pascal Quignard s’y manifeste, en personne, pour ainsi dire.
La problématique, autour de laquelle s'articule ce colloque, pose que le plus inclassable de l'écriture de Pascal Quignard consiste (se laisse approcher tout autant qu'il se détourne de toute stricte définition) dans une intrication de l'écriture et de la pensée, ou, selon un terme à la fois consacré et subverti par Quignard, dans une intrication de l'écriture et de la spéculation.
En prêtant attention à la façon dont, chez Pascal Quignard, la pensée est une écriture au travail, et en revenant sur les rapports qui lient son écriture à la psychanalyse, à la philosophie ou à la rhétorique, les intervenants auront à cœur de comprendre ce qui, pour l'écrivain et dans son texte même, se joue dans l'écriture et dans sa spéculation.
L'extension à donner à cette problématique fait l'objet d’un partenariat avec le Centre de recherche sur les arts et le langage (CRAL), unité mixte du CNRS et de l'EHESS.
Intervenants : Jean-Claude Ameisen (Université Paris Diderot), Florent Bouchier-Martinez (EHESS), Mireille Calle-Gruber (Université Paris 3), Agnès Cousin de Ravel (critique littéraire), Christian Doumet (Université Paris-Sorbonne), Camille Fallen (Université Paris 8), Marie Gil (CIPh), Mathilde Girard (philosophe-psychanalyste), Malgorzata Grygielewicz (EESIPA), Yves Hersant (EHESS), Frédérique Iledefonse (CNRS), Franck Jedrzejewski (CIPh), Chantal Lapeyre-Desmaison (Université d’Artois), Jérôme Lèbre (CIPh), Jean-Luc Nancy (Université de Strasbourg), Pascal Quignard (écrivain), Christine Rodriguez (Université de Toulouse), Françoise Wilder (romancière-psychanalyste), Yue Zhuo (Université de Pennsylvanie).

Ce colloque fera l'objet d'un programme détaillé.

>> Partager

    image philosophie

Colloque Philosophie/Arts et littérature

Pascal Quignard. L'écriture et sa spéculation

Franck JEDRZEJEWSKI, Florent BOUCHIER-MARTINEZ, Jérôme LÈBRE et Nathalie PÉRIN

dateDate : 09/12/2017 heure Début : 9h -> Fin : 18h  O.K.

lieu Adresse : Salle Ramon y Cajal, Colegio de España, Cité Internationale Universitaire de Paris (C.I.U.P), 7E boulevard Jourdan, 75014 Paris

Résumé : Colloque organisé en collaboration avec l'EHESS, l'Université Paris 8, l'Université Paris Lumières, et avec le soutien de la Fondation de l'Allemagne-Maison Heinrich Heine et du Colegio de España.


Avec la participation de Pascal Quignard, écrivain

L'« œuvre » de Pascal Quignard, si l'on veut bien concéder à ses lecteurs l'usage de la notion d'œuvre, alors que l'écrivain pour sa part la récuse obstinément, est singulièrement inclassable.
À côté des romans, des contes et des essais éblouissants, s'élèvent également les deux considérables massifs des Petits traités et du Dernier royaume ; de la dispersion / fragmentation des genres (à l'œuvre dans les Petits traités) à leur « tombée » comme tels (formule de Vie secrète, volume inaugural du Dernier royaume), l'inclassable écriture de Pascal Quignard s’y manifeste, en personne, pour ainsi dire.
La problématique, autour de laquelle s'articule ce colloque, pose que le plus inclassable de l'écriture de Pascal Quignard consiste (se laisse approcher tout autant qu'il se détourne de toute stricte définition) dans une intrication de l'écriture et de la pensée, ou, selon un terme à la fois consacré et subverti par Quignard, dans une intrication de l'écriture et de la spéculation.
En prêtant attention à la façon dont, chez Pascal Quignard, la pensée est une écriture au travail, et en revenant sur les rapports qui lient son écriture à la psychanalyse, à la philosophie ou à la rhétorique, les intervenants auront à cœur de comprendre ce qui, pour l'écrivain et dans son texte même, se joue dans l'écriture et dans sa spéculation.
L'extension à donner à cette problématique fait l'objet d’un partenariat avec le Centre de recherche sur les arts et le langage (CRAL), unité mixte du CNRS et de l'EHESS.
Intervenants : Jean-Claude Ameisen (Université Paris Diderot), Florent Bouchier-Martinez (EHESS), Mireille Calle-Gruber (Université Paris 3), Agnès Cousin de Ravel (critique littéraire), Christian Doumet (Université Paris-Sorbonne), Camille Fallen (Université Paris 8), Marie Gil (CIPh), Mathilde Girard (philosophe-psychanalyste), Malgorzata Grygielewicz (EESIPA), Yves Hersant (EHESS), Frédérique Iledefonse (CNRS), Franck Jedrzejewski (CIPh), Chantal Lapeyre-Desmaison (Université d’Artois), Jérôme Lèbre (CIPh), Jean-Luc Nancy (Université de Strasbourg), Pascal Quignard (écrivain), Christine Rodriguez (Université de Toulouse), Françoise Wilder (romancière-psychanalyste), Yue Zhuo (Université de Pennsylvanie).

Ce colloque fera l'objet d'un programme détaillé.

>> Partager

    image philosophie