AGENDA

  •   Séminaires
  •   Colloques, Conférences, Rencontres
  •   Samedi, Débat autour d’un livre, Forums
Chargement…
Problème de Chargement…

Séminaire Philosophie/Politique et société

Généalogie et ontologie comparative de l'action politique dans la modernité européenne, du XIXe au XXe siècle

Oliver FELTHAM

dateDate : 13/03/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/feltham_oliver_2018_03_13 Clôture inscription le 12/03 à 15h

lieu Adresse : Salle C102, American University of Paris, 6 rue Colonel Combes, 75007 Paris

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Center for Critical Democracy Studies de l’American University of Paris.


L’objectif principal de ce séminaire est de construire une généalogie et une ontologie comparative de l’action politique dans la modernité européenne, du XIXe au XXe siècle. Nous visons à identifier et à comparer les modèles de l’action politique qui sont développés à la fois dans l’activité politique et dans la philosophie moderne : tel que le modèle fonctionnaliste qui puise ses racines dans les calculs rationnels du sujet de droit naturel chez Hobbes et chez Locke ; ou le modèle dialectique, qu’on trouve chez Hegel et chez Marx, et qui prend l’agent politique comme l’accélérateur d’un antagonisme entre deux manifestations de l’idée de Droit, ou entre deux faces du même mode de production.
Dans ce travail comparatif, il s’agit de construire une conception de la sphère politique comme rencontre agonistique entre multiples modèles de l’action politique. Ces modèles se différencient sur de multiples niveaux : la forme et la visibilité de l’agent, la nature du discours qui rend compte de l’action, et le mécanisme de triage entre les conséquences primaires et secondaires. Pour ajouter à ce conflit, chaque modèle procède à sa propre dérive une fois qu’il rencontre la résistance d’autres formes d’efficacité pendant sa mise-en-œuvre. Nous allons développer une ontologie comparative de l’agir politique afin de cartographier l’intersection de ces formes d’efficacités contestataires. 
Pendant ce semestre, l’enquête se focalisera sur les écrits politiques de Bentham et Mills et nous allons procéder à une mise à l’épreuve de quelques hypothèses : premièrement, toute théorie de l’action politique exige un traitement de la question du factionnalisme ; deuxièmement, ce traitement ne peut pas présumer l’existence, ni comme idée régulatrice ni comme présupposition, d’un espace homogène et unifié de l’action politique, tel qu’une sphère publique unique et privilégiée ; troisièmement, tout modèle de l’action politique rencontre ses limites dans le réel et dessine, comme son envers, un espace d’indétermination de toute entité constituée dans la sphère du politique.

>> Partager

    image philosophie

Séminaire Philosophie/Politique et société

Généalogie et ontologie comparative de l'action politique dans la modernité européenne, du XIXe au XXe siècle

Oliver FELTHAM

dateDate : 27/03/2018 heure Début : 18h30 -> Fin : 20h30  O.K.

nota beneInscription obligatoire sur (copier le lien dans votre navigateur)
https://form.jotformeu.com/CIPhFormulaires/feltham_oliver_2018_03_27 Clôture inscription le 26/03 à 15h

lieu Adresse : Salle C102, American University of Paris, 6 rue Colonel Combes, 75007 Paris

Résumé : Séminaire organisé en collaboration avec le Center for Critical Democracy Studies de l’American University of Paris.


L’objectif principal de ce séminaire est de construire une généalogie et une ontologie comparative de l’action politique dans la modernité européenne, du XIXe au XXe siècle. Nous visons à identifier et à comparer les modèles de l’action politique qui sont développés à la fois dans l’activité politique et dans la philosophie moderne : tel que le modèle fonctionnaliste qui puise ses racines dans les calculs rationnels du sujet de droit naturel chez Hobbes et chez Locke ; ou le modèle dialectique, qu’on trouve chez Hegel et chez Marx, et qui prend l’agent politique comme l’accélérateur d’un antagonisme entre deux manifestations de l’idée de Droit, ou entre deux faces du même mode de production.
Dans ce travail comparatif, il s’agit de construire une conception de la sphère politique comme rencontre agonistique entre multiples modèles de l’action politique. Ces modèles se différencient sur de multiples niveaux : la forme et la visibilité de l’agent, la nature du discours qui rend compte de l’action, et le mécanisme de triage entre les conséquences primaires et secondaires. Pour ajouter à ce conflit, chaque modèle procède à sa propre dérive une fois qu’il rencontre la résistance d’autres formes d’efficacité pendant sa mise-en-œuvre. Nous allons développer une ontologie comparative de l’agir politique afin de cartographier l’intersection de ces formes d’efficacités contestataires. 
Pendant ce semestre, l’enquête se focalisera sur les écrits politiques de Bentham et Mills et nous allons procéder à une mise à l’épreuve de quelques hypothèses : premièrement, toute théorie de l’action politique exige un traitement de la question du factionnalisme ; deuxièmement, ce traitement ne peut pas présumer l’existence, ni comme idée régulatrice ni comme présupposition, d’un espace homogène et unifié de l’action politique, tel qu’une sphère publique unique et privilégiée ; troisièmement, tout modèle de l’action politique rencontre ses limites dans le réel et dessine, comme son envers, un espace d’indétermination de toute entité constituée dans la sphère du politique.

>> Partager

    image philosophie